Vers le Manitoba

 Vers le Manitoba…

Samedi 2 juillet

Après avoir vidé nos  eaux usées (un bonheur !), fait un brin de toilette  de la  Piafmobile et   de nous 6 réunis, tenté en vain  d’envoyer nos premières photos (le réseau sur Manitoulin laisse à désirer), nous reprenonsla  HWY17 en longeant le Lac Huron puis le Lac Supérieur.

Luc au volant

Luc au volant

 Supérieur en taille, certes, et en beauté à notre avis : il est si grand, il a l’air de se prendre pour l’Océan ! 

 Grandes plages, falaises, forêts de pins, encore du bleu et du vert  dans une  nature absolue … ces larges routes donnent effectivement un  sentiment de grande liberté.

   Et puis, surtout, NOUS AVONS VU  NOTRE PREMIER OURS !!!

L'OURS!!!
L’OURS!!!

Sur le bord de la route, il prenait un casse-croute d’orignal, l’animal!

 les 6 piafs piaffent ! (merci à Brent, le voisin de camp qui nous a conduit vers l’ours dans son pick up)

Nous campons à  Agawa Bay, la Piafmobile se glisse entre 2 pins devant le lac, et se régale, comme nous, du  coucher du soleil.

coucher de soleil  Agawa Bay

coucher de soleil Agawa BayBasile coucher de soleil Agawa Bay

 Dimanche matin : nous profitons de ce campement vraiment topissime, et marchons, seuls au monde, le long du rivage de ce lac immense.

Temps particulièrement paisible de prière en famille devant le lac, avec une pensée pour Gaspard.

 Ballades et pêche

 

Nous sommes  surpris et emballés par cette partie de l’Ontario dont on parle trop peu. La route est toujours large, déserte, et bordée de lacs et forêt boréale, magnifique !

En plus des tortues, des aigles, des biches, ours,  lièvre,  sans compter les papillons et surtout   les  moustiques et mouches noires, Basile guette maintenant les orignaux et les caribous .

Le 3 juillet au soir, nous avons passé Wawa, et campons au parc Neys, à l’Ouest de Marathon.

Nous avons déjà parcouru 1500 kms et un nouveau   rythme s’installe,  c’est un peu la route qui décide, et si le détour d’un lac semble  en valoir la peine, ou d’un sentier,  nous y allons…Tout en sentant profondément l’appel vers le Grand Ouest qui nous  incite à reprendre la route!

 Il y a toujours de la place  pourla Piafmobile dans les parcs provinciaux, pas besoin  de réservation, nous nous arrêtons donc quand cela semble le bon moment, le Lonely Planet et le Wood’alls sont de fidèles coéquipiers !

 Les garçons maîtrisent  maintenant parfaitement les pompes, système de vidange, dirigent les marches arrière, lancent les  feux de camp le soir, intègrent les rationnements  en eau et électricité,  s’alternent pour la vaisselle et les repas, le copilotage,  … restent encore quelques réflexes  à acquérir pour que les verres ou jeux de cartes ne tombent pas à chaque virage !

 Et puis,  entre deux parcs, ils dévorent les livres de la bibliothèque  (en aurons-nous suffisamment ?)

Theophile copilote

Théphile copilote

 voici quelques photos du quotidien:

Basile au réveil

Basile au réveilCôme au réveil

petit déjeuner

petit déjeuner

vaisselle

vaisselle

lunch-buffet!

lunch-buffet!

Nous campons au parc Neys, à l Ouest de  Marathon. Le lendemain matin est consacré au grand ménage du lundi et à une partie de football américain sur la plage déserte du parc Neys avant de prendre la route vers le Manitoba par la transcanadienne, nous savons que la route est encore longue…

ballon au parc  Neys

ballon au parc Neys

 Le paysage change, nous traversons des routes escarpées au creux d’une roche rouge.

 Sur la route, nous nous arrêtons  pour la visite d’une mine d’Amethyste, les enfants partent à la recherche de cette pierre semi-précieuse et sont largement satisfaits de cette ruée vers l’or : ils  ne savent plus où donner de la tête, rincent et brossent leurs trouvailles qui passent à la pesée puis à l’expertise.

mine d amethyste

mine d amethystechercheurs de trésorschercheurs de trésors

 Et cela donne l’occasion d une petite leçon de géologie. Nous identifions les couches successives de granit, quartz et d’amethytse  qui peut virer jusqu’au rouge selon la présence de fer.

  Le long de cette interminable transcanadienne,  nous changeons de fuseau horaire :

changement de fuseau horaire

changement de fuseau horaire

 Les moustiques, mouches noires et brûlots  tournent inlassablement autour de nos têtes à chaque halte, Luc est leur cible favorite , il est piqué de partout !!! et la piafomile n,est pas épargnée!!!

bzzzz

bzzzz

 Le soir, nous roulons jusqu’à la tombée de la nuit, le ciel est orangé, rose, bleu, nous sommes tous silencieux devant ce spectacle incroyable. Nous dormons dans un parking de Wall Mart pour reprendre la route  aujourd’ hui, mardi… 1 semaine de route déjà….

2 commentaires pour Vers le Manitoba

  1. Les Pommeret dit :

    Merci de nous faire partager votre voyage et vos moments de bonheur! En ce moment, nous avons également quelques problèmes de cohabitation avec les moustiques mexicains. Caramba, ils sont plus féroces que ceux des caraïbes!
    Nous vous embrassons tous bien fort, et encore merci pour votre récit et vos photos.

  2. Tot dit :

    Joli départ!!!

Laisser un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :